Le Parti de Gauche propose une initiative citoyenne

revocation1
Pour le droit de révoquer les élu-e-s,
je vote !

Le droit de révoquer les élu-e-s : pourquoi ?

En 2012, Hollande a été élu président pour 5 ans. Il avait promis de rompre avec Sarkozy en défendant une république exemplaire. Il s’était engagé à combattre la finance qui ruine l’économie française, à renégocier le traité européen qui nous prive de notre liberté, à ne pas toucher à la retraite à 60 ans pour nous permettre de vivre dignement nos dernières années.

2 ans et demi plus tard, les promesses électorales ont été une nouvelle fois bafouées. François Hollande n’a fait qu’aggraver le chômage et la pauvreté. A l’automne, les député-e-s s’apprêtent à approuver un budget de l’Etat qui transfère massivement l’argent public vers la finance. En consacrant l’argent de nos impôts au paiement prioritaire de la dette, le Gouvernement sacrifie les biens publics et déprime l’économie. On connaît d’avance le résultat : cela ne mène qu’à l’augmentation du chômage. Se sachant illégitime pour mener cette politique, François Hollande s’abrite derrière la 5e République qui lui permet ces coups de force.

Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Commentaires fermés

Le FN et les libertés publiques

Stéphane Ravier s’en prend au droit de la Presse

Lors de la séance du Conseil d’arrondissements 13/14 du 8 octobre 2014, Stéphane Ravier a refusé que des journalistes de radio enregistrent les délibérations au moment des débats sur la question si brûlante des rythmes scolaires. Ceci en violation flagrante du droit de la presse, et de tout citoyen qui plus est, les séances étant publiques.

Il est allé jusqu’à demander l’expulsion manu militari, refusée d’ailleurs par la police municipale présente.

Mais qu’est-ce que le Maire FN a donc à cacher ? Un nouvel exemple de la manière dont le FN traite les libertés publiques.

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Réunion publique élections tunisiennes

Affiche-elections-tunisiennes

Publié dans Actualités | Commentaires fermés

Dérapage du sous-préfet à Marseille

Cazeneuve doit condamner ou se démettre !

Le journal La Marseillaise a révélé les enregistrements des propos scandaleux tenus jeudi 2 octobre par le sous-préfet Gilles Gray, directeur de cabinet du préfet de police de Marseille.

Face à une délégation kurde venue demander l’autorisation de manifester, il a dit :

« C’est pas le club clodo ici, c’est pas le bordel », les incitant à aller se battre au Kurdistan plutôt que rester sur le sol français. Puis, il a ajouté :

« Moi si j’étais juif à Marseille, pensant à mon peuple et à mon pays, ben je serais dans l’armée israélienne, pas à Marseille. »

Menaces, intimidations, mépris, atteintes à la laïcité, et dérapages politiques : la République ne saurait souffrir de tels comportements. Ceux-ci interpellent directement quant à la politique du ministre de tutelle, le ministre de l’intérieur.

La responsabilité de Bernard Cazeneuve, toujours silencieux sur cette affaire, est désormais engagée. Il doit aujourd’hui condamner fermement ces propos et démissionner ce sous-préfet ou démissionner lui-même.

Mardi 7 Octobre 2014
François Cocq, secrétaire national à la politique territoriale et à l’éducation

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés

Moulins Maurel évacués

Les Moulins Maurel évacués par les CRS ! Le gouvernement aux ordres des patrons voyous !

Moulins-Maurel-2Les salariés des Moulins Maurels se battent depuis 10 mois pour la sauvegarde de leur emploi face au groupe Nutrixio qui veut délocaliser.

Depuis des mois, une offre de reprise sérieuse n’est pas étudiée par Nutrixio. Le groupe fait manifestement le choix de laisser pourrir le dossier pour décourager un concurrent. Les salariés ont investis de nouveau les locaux pour préserver l’outil de travail et permettre à un partenaire du potentiel repreneur de visiter les lieux.

Jeudi 2 octobre matin, en faisant évacuer les Moulins maurels par des CRS, le gouvernement a fait le choix de soutenir un patron aux méthodes contestables plutôt que des salariés qui recherchent par tous les moyens de maintenir une activité économique importante.Le Parti de Gauche affirme sa pleine solidarité avec les salariés et exige le retrait des forces de l’ordre.

Publié dans Actualités | Commentaires fermés

SNCM : décision de la cours de justice européenne. Et alors ?

Le verdict de la Cour de justice européenne concernant la SNCM vient d’être rendu public. Il condamne l’Etat et la SNCM à payer 40 millions d’euros d’amendes pour « non respect des règles du marché ». En contradiction avec la décision de la Commission européenne, il considère que les aides d’Etat à une entreprise sont illégales, même lorsque ladite entreprise assume une délégation de service public.

Cela n’étonne personne, le rapport était ficelé d’avance. Nous n’attendions rien d’une Cour de justice qui a pour seule mission de faire respecter les règles de fonctionnement de cette économie libérale dont le seul mot d’ordre est la concurrence libre et non faussée.

Un gouvernement au service de l’intérêt général désobéirait à cette Europe austéritaire, alors que des milliers d’emplois sont en jeu.

Nous appelons donc les citoyens à se mobiliser, et à signer la pétition de soutien à la SNCM en faveur du service public, du droit du travail et d’une politique écologique.
Pour signer la pétition :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Le_premier_ministre_sauver_la_SNCM/?noQpmib

Philippe Juraver, Secrétaire national
Marie Batoux, bureau national

Publié dans Actualités | Commentaires fermés